Un livre : Rebecca, de Daphné du Maurier

Le mois dernier, Vanity Fair publiait une interview fictive entre Daphné du Maurier et Tatiana de Rosnay. De quoi me donner l’envie de lire Rebecca, chef-d’œuvre de l’auteur anglaise …

Rebecca, roman écrit en 1938 et reparu dans une nouvelle traduction cette année, est un classique de la littérature anglaise – dont j’ose avouer n’avoir jamais entendu parler auparavant. Qualifié de roman policier – le livre a gagné plusieurs récompenses dans cette catégorie – il me semble plutôt à mi-chemin entre un roman policier et un roman d’amour. En somme, difficile de catégoriser clairement ce roman à l’intrigue purement anglaise.

J’ai tout de suite été captivé par l’histoire – difficile à raconter brièvement – de cette jeune femme qui rencontre et épouse M. de Winter, acceptant de venir vivre avec lui à Manderley – son manoir -, se confrontant ainsi au souvenir encore extrêmement présent de sa première femme Rebecca. En écrire plus en dévoilerait trop, le suspense serait gâché …

Mon Verdict : déjà « conseillé » à mon amie S., c’est une lecture difficile à lâcher ! Une chance donc qu’il fasse plus de 550 pages : l’idéal pour les week-ends prolongés de mai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s