Avent – Jour #17 : un dîner chez Tante Marguerite (Paris 7ème)

L’autre jour (j’ai pris pas mal de retard, mais peu importe, je continue), nous sommes allés dîner dans le 7ème. Pas vraiment le plus dynamique des quartiers la nuit – surtout du côté de la rue de Grenelle – mais j’aime y aller de temps en temps, les rues sont propres et les immeubles beaux. C’est cette architecture qui entretient l’image de Paris (je trouve).

Nous avons choisi le même menu, M. et moi. Rien de révolutionnaire mais le tout bien exécuté et servi avec le sourire ! Il y eut une première pour M. : les ris de veau. Un délice fondant parfaitement cuit. J’aurais pu m’en contenter tellement c’était excellent – la spécialité de la maison tout de même. Incontournable (et je ne mange presque pas de viande rouge) !

Petit bémol – il faut bien laisser une petite marge de progression tout de même – le dessert, très sucré après le fromage. Leurs fromages étaient tellement bons que l’on aurait pu terminer le repas avec ! C’est dans ces moments là que nous nous rendons compte que ne pensons pas assez souvent à en acheter. [Le chariot des fromages célébrait les régions de France : aucune fausse note.]

Nous avons dîné tellement tôt – pour ne pas repasser à l’appartement – que nous étions seuls et presque inquiets de ne voir personne d’autre. En fin de compte, la salle s’est avérée comble, donc prière de réserver, même en semaine !

Une belle adresse classiquement parisienne.

The other day (it’s been a while hasn’t it?!), we went out to eat in the 7th district. Not exactly the most fun place at night – especially around Grenelle Street – but I love the cleanliness of the streets and the typical Parisian architecture. That’s what makes Paris Paris!

We chose the same menu, M. and I. Nothing revolutionary, but everything very well prepared and served with a smile (let me tell you that in Paris, it’s not always the case)! There was also a first for M.: sweetbreads. A perfectly cooked soft deliciousness. I could have eaten just that and been more than happy. The house’s specialty: unmissable (and that coming from someone who doesn’t eat much meat)!

The – tiny – room for improvement: desert. A little too sweet for our taste, especially following the delicious cheese cart. Their cheeses were incredible – and made us realize that we should buy some more often – and celebrated the various French regions. The meal could have stopped after that and been fine with me !

We ate so early in the evening (yes 7:30 PM is early for French people), so that M. wouldn’t have to go back home, that the restaurant was empty and we almost got worried. Actually, all the tables were booked, so even on week-days, calling to reserve a table is mandatory.

A beautifully classic Parisian address.

Restaurant Tante Marguerite, 5 rue de Bourgogne, Paris 7ème

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s