Une sortie au marche de Noël « de Francfort » (de Birmingham)

Ça fait déjà presque une semaine que Birmingham accueille son marché de Noël. Et Dieu sait (ou pas d’ailleurs) si les autochtones (j’adore utiliser ce mot, il faut m’excuser..) en sont fiers ! Ce n’est pas un simple marché de Noël, non c’est bien plus, c’est un marché de Noël allemand, et plus précisément de Francfort (allez savoir pourquoi). [Ça fait beaucoup de parenthèses pour si peu de phrases, même pour moi !]

Ni une ni deux, nous sommes allés y faire un tour, et nous en sommes revenus des étoiles plein les yeux (une envolée lyrique s’est glissée dans cette phrase, quelqu’un saura-t-il la trouver ? Bref.). Nous y avons donc passé plusieurs heures et c’était plutôt pas mal du tout – pour dire le moins !

Pour convaincre les plus réticents, voici quelques photos de cette sortie « allemande ».

A présent, plus sérieusement, j’ai un problème avec Noël. Cette fête me rend complètement fou ! Et je sais, tout le monde dit ça, mais je crois que j’ai plusieurs expériences qui prouvent ma folie de l’Avent.

#1. L’année dernière j’ai acheté un sapin aussi grand que moi (pas si grand que ça, donc.) au Truffaut d’Austerlitz car j’étais tellement content que Noël approche. Bien entendu je n’avais pas exactement prévu le trajet de retour chez moi en métro et bus, impliquant un changement hyper saoulant plutôt conséquent à Bastille. Je n’ai jamais mis autant de temps de toute ma vie pour faire ce trajet, même en temps de grève et j’ai retenu la leçon : qui n’a aucune force dans les bras n’essayera pas de rapporter chez lui un arbre mort. Ainsi, cette année j’ai décidé de troquer le sapin contre une pyramide de Noël en bois – bien plus léger et « logeable » dans ma chambre universitaire.

#2. Faut-il réellement un deuxième exemple ? C’est très facile. Tous les ans avec mon papa nous allons acheter notre sapin au même endroit. Tous les ans on se dit qu’on fera mieux que l’année précédente. Résultat, tous les ans, on se retrouve avec un sapin trop grand de plusieurs dizaines de centimètres (parfois presque un mètre) que l’on doit malheureusement décapiter afin de pouvoir le faire tenir debout dans notre salon. En fait, la folie de Noël est une tradition familiale chez nous, je ne fais que la perpétuer !

Pour en revenir au marché de Noël, c’était exactement comme en Allemagne ! (Ayant passé plusieurs réveillons à Hambourg, je parle en connaissance de cause.) Tout y était : saucisses, vin chaud, décorations, biscuits et vin chaud (le vin chaud apparait deux fois, mais en Allemagne c’est le plus important typique).

2 réflexions sur “Une sortie au marche de Noël « de Francfort » (de Birmingham)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s