Une excursion à : Deauville

Après avoir annulé notre week-end dans un château (prévu depuis un mois et pour lequel j’avais déjà commencé à faire mon sac : une boîte de chocolats et un livre), M. s’est rendu compte que j’étais déçu de ne rien faire du week-end. Vers 18h30, vendredi soir, nous avons ainsi décidé de partir voir la mer !

La circulation était plutôt intense et nous avons hésité quelque peu sur la destination (Honfleur ? Deauville ? Ou bien Rouen et pas de mer ?). En fin de compte nous avons continué vers notre premier choix et c’est à Deauville que nous sommes arrivés quinze minutes avant le coucher du soleil.

20130707-191843.jpg

 

Nous avons pu profiter de ce moment magique – on ne voit pas ça tous les jours à Paris – avant un retour à la réalité : la faim, la fatigue, et l’absence de réservation où que ce soit.

 

20130707-192340.jpg

 

Vers 22h30, tous les restaurants du port sont pris d’assaut. Et certains en sont déjà à fermer. Verdict : une mauvaise crêpe plus chère qu’à Paris et en compagnie de gens plutôt spéciaux..

20130707-192355.jpg

 

Je n’avais jamais dormi dans une voiture. On a passé environ 30 minutes à chercher un endroit sans lumières, mais nous l’avons enfin trouvé. Au bout de 15 minutes passé recroquevillé sur la banquette arrière, j’ai quand même demandé à M. s’il dormait, et d’un commun accord nous avons décidé de passer la nuit à l’hôtel. Pendant que je tapais innocemment « Hôtel Barrière Deauville » dans Safari sur mon iPhone (sans réseau), M. nous a conduit dans une zone industrielle en périphérie de la ville. Je n’ai peut-être toujours pas dormi dans une voiture, mais j’ai désormais dormi dans un Hôtel Première Classe – qui n’a de 1ère que le nom : voisins très bruyants, isolation très sommaire et odeur douteuse – le rêve !

20130707-192406.jpg

 

Ayant décidé de me tester jusqu’au bout, M. a insisté pour que nous prenions le petit déjeuner à une terrasse qu’il « connaissait ». Un « moment vrai » avec des gens « vrais », autour de nourriture vraiment pas top.

20130707-192417.jpg

 

Enfin – parce que toutes les bonnes choses ont une fin – nous sommes allés voir les parasols de Deauville avant notre retour à Paris. Une promenade sympathique avant l’arrivée massive de badauds.

On a connu meilleur weekend, c’est certain, mais après ces 24 heures improvisées, ce qu’on retient c’est qu’on s’aime et que malgré des expériences plutôt médiocres – voire terrifiantes à certain moments – on le referait la semaine prochaine. Peut-être plutôt l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s