Un dîner – étoilé – chez : L’Arôme (Paris 8ème)

Mardi soir, M. avait réservé une table au restaurant. Étant un peu malade, j’hésitais à reporter, mais finalement, on a bien fait d’y aller. C’était top ! Une cuisine innovante, de – très – bons produits et des résultats très (agréablement) surprenants !

20130605-124033.jpg

La mise en bouche a été mon plat préféré du repas. Qui pourrait résister à du foie gras surmonté d’anguille fumée et d’une émulsion de yuzu ? Depuis le temps qu’une de mes collègues me parle de cet agrume, je suis ravi d’en avoir goûté en de si bonnes conditions ! (Les macarons gingembre-yuzu de Ladurée sont surtout parfumés au gingembre malheureusement, donc ça ne comptais pas)

20130605-124100.jpg

Nous avons entamé notre dîner en 6 temps – l’amuse bouche et la mini tartelette ne comptent pas dans les « temps » – par cette entrée au Tourteau sur un guacamole et accompagné d’eau de tomate. Un régal, pas vraiment imitable chez soi, mais qui donne des inspirations.. !

20130605-124139.jpg

Si M. n’avait pas déjà été séduit par les deux plats précédents, celui-ci l’aurait forcément fait craquer sur le champ. Je ne sais plus le nom exact (qui nous a pourtant été donné), ça restera donc pour moi : farandole de tomates (de multiples variétés) sur une burrata assaisonnée au vieux vinaigre balsamique, le tout fumé au bois de hêtre. Au moment du service, la serveuse retire la partie supérieure du globe et la fumée s’échappe, donnant son goût au plat. Très bon, et impressionnant !

20130605-124152.jpg

Il faut dire aussi que nous étions plongé dans une discussion sur l’aménagement d’un futur appartement, ce qui a toujours tendance à m’absorber complètement. J’ai moins de facilité à me souvenir exactement de la subtilité du nom des plats. Je m’abstiendrai donc de toute tentative de description !

20130605-124211.jpg

Moi qui ne suis pas viande du tout, j’ai été surpris en très bien ! J’avais peur en découpant que la cuisson ne soit pas suffisante à mon goût, mais j’avais tort et je me suis régalé ! Même la réduction à la réglisse m’a bluffé !

20130605-124253.jpg

Plus classique, de la tomme servie avec une confiture de griottes (je crois).

20130605-124324.jpg

Le dessert, un peu gros au vu des étapes précédentes, un soufflé à la pistache avec une glace à la pistache avec coulis de fruits rouge, est venu clore ce dîner en beauté et en douceur.

20130605-124358.jpg

Enfin, personne ne dirait non à une petite tartelette au citron sur un palet breton et à un chocolat à la menthe, si ? Pas moi en tout cas. M. si, plus raisonnable il faut croire.

Un repas haut en couleurs et en saveurs. A refaire !

L’Arôme, 3 rue Saint-Philippe du Roule, Paris 8ème

3 réflexions sur “Un dîner – étoilé – chez : L’Arôme (Paris 8ème)

    • Je ne mets jamais les prix en fait.. Je me dis que si on veut les connaître c’est hyper simple, mais je sais que certains préfèrent savoir tout de suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s